Accueil Economie Privatisation des aéroports : 1 million de signatures

Privatisation des aéroports : 1 million de signatures

La pétition pour bloquer le projet de privatisation des aéroports parisiens de Macron vient d’obtenir un million de signatures

Les opposants au projet du gouvernement français de privatiser les aéroports parisiens ont reçu un coup de pouce mercredi après que leur pétition ait recueilli plus d’un million de signatures, franchissant un seuil symbolique qui pourrait déclencher un référendum sur cette question.

Le Conseil constitutionnel français a enregistré 1.000.500 signatures, contre 969.000 le 20 novembre dernier. Les militants de la pétition se sont rassemblés samedi sur la place de la République à Paris dans le but de dépasser le million de signataires afin d’obliger Macron à tenir la promesse qu’il avait faite lors de la crise de la veste jaune d’abaisser le seuil pour un référendum relatif aux futures réformes. Selon la loi française, la pétition nécessiterait l’appui de 10 % de l’ensemble des électeurs inscrits, soit 4,7 millions de personnes, pour déclencher un référendum.

Le projet du président français Emmanuel Macron est de vendre une partie ou la totalité des 50,6 % d’Aéroports de Paris (ADP) détenus par l’État. Il a suscité des critiques politiques de toutes parts, dont la majorité des membres de l’opposition.

Quelque 250 législateurs de gauche et de droite ont galvanisé la lutte contre cette proposition en se tournant vers un dispositif constitutionnel – le référendum d’initiative populaire (RIP) – en avril dernier, qui a été introduit dans la Constitution en 2008 mais n’a jamais été utilisé.

Quand on a appris que le seuil avait été atteint, le porte-parole du Parti socialiste, Boris Vallaud, a appelé Macron sur Twitter, en disant : « Vous demandiez 1 million de signatures pour un référendum ? Nous y sommes aujourd’hui (…).

Les principaux législateurs à l’origine du RIP ont déjà annoncé qu’ils demanderont à rencontrer le président Macron.