Accueil France La police pour prévenir les blocages de dépôts de carburant ?

La police pour prévenir les blocages de dépôts de carburant ?

Le Premier ministre français Edouard Philippe a déclaré mardi qu’il avait ordonné le déploiement de la police dans les raffineries et les dépôts de carburant pour empêcher les blocages syndicaux prévus dans le cadre de la plus longue grève des transports du pays depuis des décennies

 » Nous nous assurons qu’il n’y a pas de problèmes d’approvisionnement « , a-t-il déclaré à RTL radio. « Je ne crains aucun problème d’approvisionnement. » Le syndicat de la CGT a appelé à un blocus de quatre jours des raffineries et des dépôts de carburant à partir de mardi, ce qui fait planer le spectre d’une pénurie d’essence.

Le premier ministre a déclaré que bien que les syndicats aient le droit de grève, « le droit de blocus est complètement illégal, il n’est donc pas légal de bloquer les dépôts ».

Sur les quelque 200 dépôts de pétrole en France, « un ou deux ont été bloqués », a-t-il dit.

Le Premier ministre a déclaré qu’il avait demandé aux autorités régionales de mobiliser la police pour s’assurer que les installations restent ouvertes.

La menace de siège s’inscrit dans le cadre de la grève des transports qui a débuté le 5 décembre à propos du projet de révision des retraites de l’Etat.

Les dirigeants syndicaux ont déclaré que les réformes pourraient forcer des millions de personnes à prendre leur retraite plus tard que prévu.

Les responsables français devaient reprendre les discussions avec les syndicats mardi au sujet des réformes.